Zimmer, le fabricant de voiture américaine néo-classique

Zimmer, le fabricant de voiture américaine néo-classique

Spécialisée dans les maisons préfabriquées, la firme Zimmer vit confortablement de ses revenus depuis les années 50. Avec la déferlante de voitures néo-classiques en 1965, Excalibur montrent le chemin d'un revival de roadster et de phaéton des années 30. Les marges sont plus que confortables et la prospérité est de mise. A cette même époque, lors d'un diner familial au restaurant, Paul et Bob Zimmer imaginent aussi une voiture néoclassique qu'ils dessinent sur une serviette de table. Ils créent la Zimmer Motor Corporation en 1978 afin de mettre en lumière le modèle de leurs rêves. Se propulsant directeur et superviseur de l'entreprise, ils installent leur siège à Syracuse dans l'Etat de New-York.

Le concept échafaudé sur un bout de serviette devient réalité avec la Zimmer Golden Spirit. De châssis Mustang, cette néo-classique est comme son nom l'indique l'alliance du moderne dans la silhouette d'une classique. Se sentir comme dans la voiture de Gatsby le Magnifique tout en profitant du confort et de la sécurité des voitures actuelles, tel est le pari de la famille Zimmer. Les problèmes des pièces de rechange introuvables et du prix exorbitant des classiques se balayent également d'un coup de main puisqu'il suffit d'aller chez les concessionnaires des modèles enveloppés pour bénéficier des mêmes garanties qu'un possesseur lambda.

Le lieu choisi pour la construction et l'assemblage des Zimmer Golden Spirit est la ville de Pompano Beach en Floride. L'usine emploie jusque 175 salariés en 1980 qui permettent la sortie d'une voiture tous les 3 jours en moyenne. La rentabilité est indéniable, les profits sont même juteux à la vue des 25 milions de $ produits cette même année. En 1983, il est possible de détenir une Golden Spirit version cabriolet. A partir de 1984, Zimmer diversifie son offre avec des rarissimes 4 portes ; il complète sa gamme en proposant maintenant le modèle Quicksilver. Basé sur la Pontiac Fiero, Zimmer réussit un tour de force en offrant des airs rétro sans qu'il n'y est pour autant le côté classique.

En 1988, Paul Zimmer subit une crise cardiaque. Pas fatale, elle réduit néanmoins ses capacités qui étaient le réel moteur de l'entreprise. Malgré les tentatives de reprise par certains travailleurs et l'administration, l'exercice économique est trop dévastateur dans la conjecture où la concurrence (Héritage Motors, Johnson Motor Cars) joue des coudes. La société est contrainte à la faillite. En dix années d'existence, la Zimmer Motor Corporation a produit à peine plus de 1500 Golden Spirit et encore moins de Quicksilver, ce dernier étant relativement cher (50000 $). Il est possible aujourd'hui de trouver un Goden Spirit d'occasion pour moins de 20000 euros.

En 1997, Art Zimmer, non descendant de la famille originelle, décide de relancer cette entreprise homonyme. Il l'appelle Zimmer Motorcars et reprend la même distinction de la marque : Ford Mustang comme base pour les 2 portes. En revanche, il prend la Cadillac CTS pour la berline. Les prix pratiqués sont pour l'heure ceux des classiques : 110000 et 176000 dollars respectivement. Le réseau de distribution s'étend à l'international, on retrouve bien évidemment les Emirats qui sont les plus demandeurs de ce genre de produits.

Toutes nos annonces de voitures américaines